Spéléo Club de la Vallée de Joux Toujours plus profond !+41(0)79 305 58 40
info@scvj.ch

Initiation/fondue au Pré d’Aubonne
  • Date de la sortie : 14 avril 2017
  • Cavité : Gouffre du Pré d’Aubonne
  • Participants : Oriane, Tristan, Julien (initiation), Aline (initiation), Loïc (initiation)
  • But de la sortie : Initiation, fondue et début de déséquipement
  • Auteur de l’article :  Tristan

On pourrait y aller les yeux fermés : remonter la route du Marchairuz sur 100 m, tourner à droite, traverser les barrières, remonter la clairière, tourner à droite avant le tourniquet, accrocher la corde à la barrière, mettre une sangle sur l’arbre, descendre, tourner à gauche, ramper, faire la petite désescalade… On parle de quoi ..?..

Du Pré d’Aubonne bien sûr !

Non content d’y être descendu 3-4 fois pour installer les cordes, avoir fait 3 allers-retours de la Bûcheronne au P40 pendant l’initiation avec le Centre de Sports UNIL-EPFL, on y retourne encore… pour commencer le déséquipement, et comme d’habitude emmener là en bas tous les motivés que compte le canton. Cette fois on y descend avec Aline, Julien et Loïc, tous les trois étudiants en géologie (qui l’eut cru !) et surtout très motivés ! Pour donner un petit confort à cette grotte que l’on va bientôt appeler « foyer », on a décidé de se chauffer une petite fondue à la bière (ça change, et c’est moins lourd quand on commence à déséquiper).

Pendant qu’Oriane s’occupe de faire fondre le fromage dans la galerie surcreusée du réseau inférieur, j’emmène nos trois amoureux des cailloux dans le méandre qui suit.La fondue viendra redonner des forces à Julien et Loïc qui m’ont semblé ne pas être en « communion » avec le méandre et s’y sont bien dépensé, alors qu’Aline m’a suivi sans peine (c’est toujours frustrant quand une personne en initiation nous rattrape) jusqu’au P8 qui était à ma surprise équipé.

Meilleur moment de la sortie : La fondue à la bière

Meilleur moment de la sortie : La fondue à la bière (photo de Loïc Perez)

La remontée après ce casse-croûte de luxe se fait tranquillement pour ne pas brusquer la digestion, sans pour autant s’empêcher de déséquiper les deux voies fractionnées du P40.

Jolie balade et merci à Aline, Julien et Loïc pour leur bonne humeur !

Julien qui l'air de rien est vachement coincé

Julien qui l’air de rien est vachement coincé (photo de Loïc Perez)

Les commentaires sont fermés.

Login
Recherche
Catégories