Spéléo Club de la Vallée de Joux Toujours plus profond !+41(0)79 305 58 40
info@scvj.ch

Spéléo Club de la Vallée de Joux
Tanne Georges Cher: compte-rendu de sortie

Combe de la Verne, Montagne du Margériaz, Massif des Bauges

CR du 01/04/2012

Amandine Perret (SCVJ – SSS), Amandine Laborde (CNM – FFS), Grégoire Mommessin (SCS – FFS)

 

TPST : 6h environ

 

L’envie se faisait sentir de faire un petit tour sous terre, nous décidons donc de rendre une petite visite à la TGC. Rendez-vous est pris à 8h30 sur le parking du stade de Saint-Alban-Leysse. En arrivant au début de la piste qui mène à Baban, on constate que la neige est encore bien présente mais le regel nocturne nous permet de marcher sans trop nous enfoncer.

Il y a vraiment beaucoup de neige à l’entrée, du coup j’angoisse un peu que l’on n’arrive pas à rentrer dans le trou ceci d’autant plus que dans le bas du ressaut d’entrée la neige se transforme en glace. On est un premier avril mais ce serait vraiment une mauvaise blague de rester dehors !

Comme prévu le puits Mercier est bien arrosé. Je fais le guide pour les Amandine ce qui leur évite de passer trop de temps à chercher les passages. On arrive vite dans le réseau 1957 où il ne faut pas trop traîner sous peine de se faire doucher sévèrement.

Une fois dans la salle du CCDF on remonte un peu le réseau 1952 avant de faire une petite pose. La visite se poursuite en direction de la salle Perche. A mon grand étonnement, la cascade qui coule des Enrobés n’est pas bien plus grosse qu’en temps normal tout comme la rivière en amont de la salle Perche (c’est à se demander si la rivière qui coule dans le réseau 1952 rejoint les Enrobés). Du coup, l’équipement classique permet de rejoindre la salle. Au fond de celle-ci se trouve la désob attaquée il y a quelque temps. On y voit parfaitement l’eau entre les blocs.

Nous reprenons la direction de la sortie, Amandine P. déséquipe la partie qui risquerait d’être abîmée par une forte crue. Une fois au CCDF nous refaisons une nouvelle pose. Nous poursuivons la remonté sans incident horsmis le fait qu’Amandine L. a un peu de mal à remonter la corde du ressaut d’entrée car elle a vraiment pris froid au contact de la neige et la glace.

Comme d’habitude lorsque l’on se gare à la route, le retour à la voiture semble interminable.

Grégoire

Tanne-Georges-Cher

tanne Georges Cher coupe (1-500)

Tanne Georges Cher Plan (1-500)

et d’autres infos ici.

 

Les commentaires sont fermés.

Login
Recherche
Catégories