Spéléo Club de la Vallée de Joux Toujours plus profond !+41(0)79 305 58 40
info@scvj.ch

Chasse au diplopode à Salanfe (et autres activités)
  • Date de la sortie : 14-16.9.2018
  • Cavité : Grotte du Potentiel Zéro
  • Participants : Dominique (GSR), Kevin (GSR), Miguel
  • But de la sortie : Rechercher un diplopode vivant, ramener une concrétion pour datation et explorer la suite (éventuellement dans un autre ordre )
  • Auteur de l’article :  Miguel

Après avoir repéré les crottes du diplopode en 2014 et posé des pièges à bière, puis relevé les pièges (sans succès) mais trouvé des exuvies en 2015, je profite de cette expé pour retourner dans cette cavité afin de rechercher un exemplaire vivant du diplopode, déterminé sur la base des exuvies et vu lors d’autres expés – mais non récolté! Nous n’avons pas beaucoup plus de chance cette fois-ci et ramenons une demi-douzaine d’exuvies et un symphyle. En passant, nous récoltons aussi une concrétion cassée pour datation. En fait, l’objectif principal de cette expé était d’explorer une suite potentielle tout au fond du gouffre, vers -390. Manque de pot, il s’agissait d’un simple décollement de paroi, suivi tout de même sur 20 m de hauteur.

Dimanche, les deux GSR poursuivent la topo de la mine d’arsenic toute proche, pendant que je prépare le feu pour le barbecue. Difficile avec du bois pas sec, mais à la fin, les grillades sont quand même délicieuses!

Et pour le côté technique, la photo en une permet de bien se rendre compte de l’effet stroboscopique des lampes Scurion (avec une trentaine de flashs pour un temps d’exposition de 1/3 de seconde, on obtient une fréquence d’environ 90 Hz). Cela n’entraîne-t-il vraiment aucune fatigue pour les yeux? Sur la fiche “Commentaire de l’ordonnance 3 relative à la loi sur le travail” du Seco concernant l’éclairage on peut lire ceci: “Ce scintillement invisible peut favoriser également l’apparition de maux de tête et fatiguer les yeux“.

Les commentaires sont fermés.

Login
Recherche
Catégories